R.O.I.

 

Le présent règlement d'ordre intérieur s'applique aux enfants fréquentant l’École Fondamentale de Henri-Chapelle. Cet enseignement fondamental est organisé par le C.E.C.P. (Conseil de l'Enseignement des Communes et Provinces).

 

Article 1 : Horaire de l'école .

 

LE MATIN :

  • Dès 07h30', la garderie de l'établissement accueille les enfants dans le réfectoire de l'école.
  • A 08h10', les enfants se rendent dans la cour avec leur manteau et leur cartable sauf les enfants d'accueil qui vont directement en classe, encadrés par Madame Annick et Madame Maleka.
  • Après 08h10', aucun enfant ne peut se trouver à l'intérieur du bâtiment.
  • Afin de bien commencer la journée, les enfants sont présents sur la cour à 08h25'.
  • Les parents des enfants de primaire et maternelle ne restent pas dans l'enceinte de l'école.
  • A partir de 08h45',  les portes de l'école seront fermées pour des raisons évidentes de sécurité.

L’entrée dans le bâtiment s’effectuera par le bureau de la direction (nouvel endroit) !

 

LE SOIR :

  • Les cours se terminent à 15h10' sauf le mercredi où l'heure de fin de journée est 12h05'.
  • Il est important que l'enfant soit en permanence sous la surveillance d'un adulte. Il est impératif de compléter le journal de votre enfant afin de savoir si celui-ci se rend à l'étude, la garderie ou rentre seul chez lui (mot écrit au journal de classe obligatoire ou, en maternelles , à signaler via le petit talon du jeudi).
  • Afin de désengorger le parking , nous proposons aux parents de reprendre les enfants de maternelle dès 12h00', l'avant-midi et 15 heures en fin de journée.
  • Veuillez attendre vos enfants à l'extérieur du bâtiment devant la porte de sortie indiquée par l’enseignante titulaire.
  • Nous comprenons qu'il n'est pas toujours possible aux parents d'être ponctuels. Aussi, les enfants du primaire attendront leurs parents derrière la grille principale et ceux de maternelle, dans la cour de récréation.
  • Si cela est possible, vous pouvez nous avertir de votre retard mais les enfants qui seront encore à l’école après 15h45 seront conduits à la garderie, cela évitera au parent qui a pris du retard de s’inquiéter. Il saura que son enfant est en sécurité dans le réfectoire de l’école jusqu'à 17h30 (attention cette garderie du soir est payante et extérieure à l'organisation de l’École Fondamentale de Henri-Chapelle ).

 

Article 2 : Le moment de la collation et du repas.

- Nous conseillons aux enfants qui apportent une collation d'en choisir une saine : fruits (pommes, poires, bananes, ...),  produits laitiers (yaourt, ...), gaufres, tartines, … L’école propose comme collation le potage (lundi-mardi-jeudi-vendredi) et un fruit (le mercredi) moyennant un forfait de 5€ / an (cette somme couvre toutes les récréations).

- Tous les enfants qui prennent le repas chaud mangent au réfectoire.

- Les enfants qui mangent des tartines restent en classe avec une titulaire et sont dirigés vers la cour de récréation à 12h25’. Par souci d’organisation, les potages ne seront plus proposés au service « tartine ».

- Si un enfant a oublié ses tartines, nous proposons une tartine à la confiture qui sera facturée  0,50€.

- On ne quitte le réfectoire qu'à l'invitation du surveillant.

Les élèves qui retournent ne peuvent revenir à l’école qu'à partir de 12h45' et se rendent dans la cour.

 

Article 3 : L'étude du soir et l'accueil extra-scolaire.

ETUDE DU SOIR :

  • Par ordre du décret ministériel organisant le travail à domicile, les élèves du degré inférieur ne peuvent plus avoir de devoirs (la lecture est autorisée), l’étude est donc exclusivement réservée aux élèves de 3°, 4°, 5° et 6°année.
  • Les élèves doivent être inscrits si tel n'est pas le cas, ils seront orientés vers l'accueil extra-scolaire.
  • Les élèves inscrits doivent être présents. Les parents doivent informer les enseignants en cas d'absence .
  • L'étude doit se dérouler  dans son entièreté, elle se termine à 16h00'.

ACCUEIL EXTRA-SCOLAIRE :

Dès 15h25', la sécurité et l'animation de vos enfants sont assurées par l'accueil extra-scolaire.

Celui-ci est payant dès 15h45'. Nous insistons sur l'inscription obligatoire via le journal de classe de votre enfant ou le petit talon du jeudi en maternelle.

Tous les événements ayant lieu pendant cette période sont sous la responsabilité des animatrices de l'accueil extra-scolaire et non de l’École Fondamentale de Henri-Chapelle.

Vous êtes priés de récupérer vos enfants avant 17h30'.

Renseignements et réclamations :  Madame Mazy (0484/190.405 ).

ATTENTION : L'accueil extra-scolaire possède son propre règlement d'ordre intérieur.

 

 

 
   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Article 4 :  Fréquentation des élèves soumis à l’obligation scolaire 

La présence de l’élève est obligatoire du début à la fin des cours, durant toute l’année scolaire.

L’élève doit suivre assidûment et effectivement tous les cours et activités organisés dans l’établissement.

 

 

 

 

 

Toute demande de sortie avant la fin des cours doit être justifiée par une note écrite des parents ou de la personne responsable de l’enfant ; ce motif devra être présenté à la direction .

Les motifs d’absence reconnus comme valables sont :

- l’indisposition ou la maladie de l’élève couverte par certificat médical (plus de 3 jours) ou par un motif des parents en cas d’absence de trois jours ou moins (avec un maximum de 6 ½ jours couverts par les parents) ;

- le décès d’un parent ou allié de l’élève jusqu’au quatrième degré ;

- les cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles appréciés par le directeur.

- ceux justifiés par tous les moyens légaux (convocations auprès d’une autorité publique,…).

Les absences sont relevées chaque demi-journée.

Les parents ou la personne responsable sont tenus de fournir au directeur ou à son délégué une justification de l’absence au plus tard le lendemain du dernier jour d’absence si celle-ci ne dépasse pas trois jours, et au plus tard le quatrième jour d’absence dans les autres cas.

Toute absence de plus de trois jours consécutifs pour cause de maladie doit être justifiée par un certificat médical.

Le directeur notifie aux parents ou à la personne responsable les absences et/ou retards non justifiés.

  • Un enfant malade reste à la maison.
  • Pour des raisons de sécurité évidentes, on n’apporte pas de médicaments à l’école.

 

Article 5 : Mise en œuvre des activités éducatives

- Au niveau maternel, une farde de communications sera proposée à la signature des parents ou de la personne responsable de l’enfant.

- Au niveau primaire, l’élève tient le journal de classe conforme aux dispositions légales, où il inscrit journellement, sous le contrôle des enseignants et de façon précise, toutes les tâches qui lui sont imposées à domicile.

Le journal de classe doit être présenté par l’élève à tout enseignant  qui en fait la demande.

Le journal de classe sert aussi de lien entre l’école et les parents ou la personne responsable de l’élève.

La signature des parents ou de la personne responsable de l’élève est obligatoire, dans la mesure du possible, tous les jours.

Les journaux de classe sont archivés à l’école et repris le dernier jour de classe. Le refus de le céder peut être assimilé à une faute grave menant à l’exclusion.

 
   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Article 6 : Cadre disciplinaire

-L’équipe éducative est responsable de l’organisation des classes. Les élèves sont placés dans les différentes classes après concertation entre les enseignants concernés. Ces choix sont indiscutables et à respecter. Les changements de classe en cours d’année seront proposés par l’équipe éducative uniquement !

- L’élève est soumis à l’autorité du directeur et des membres du personnel durant toutes les activités organisées par l’école à l’intérieur ou à l’extérieur de celle-ci.

- En cas d’accident sur le chemin de l’école et lors du retour à la maison, l’assurance n’interviendra que si l’élève effectue ces trajets en empruntant le chemin le plus court et dans les meilleurs délais.

- Sans autorisation du directeur, aucun élève ne peut quitter l'école pendant les heures de cours.

Ceci est considéré comme faute grave.

En aucun cas, l’élève ne peut, sans autorisation, entrer ni rester dans un local, un couloir ou le préau.

Les changements de locaux s’effectuent en ordre, dans le calme et en marchant.

Pendant les récréations et la pause de midi, l’élève doit rester dans les limites de l’endroit prévu à cet effet, dans la cour qui lui est désignée .

Il lui est demandé de profiter de ces récréations pour se rendre aux toilettes. Si tel n'est pas le cas, des « jokers toilettes » seront donnés chaque semaine aux élèves et devront être utilisés.

- Les outils de gestion des conflits mis en place par l'équipe éducative et connus des enfants sont appliqués en toute objectivité par les enseignants. Les règles de la cour sont connues, affichées et répétées lors des espaces de paroles régulés.

- Dès que l'on entend la sonnerie, chacun se met en rang dans le calme. On ne crie plus, on ne bavarde plus, on ne joue pas avec son ballon dans les rangs. On franchit  le seuil de l'école en silence !

 

 

- Du respect de soi-même

En toute circonstance, l’élève aura une tenue, une attitude et un langage correct, dépourvu de propos déplacés ou irrespectueux. Les excentricités vestimentaires et capillaires ne sont pas admises à l’école. L’appréciation de la correction de la tenue ou des excentricités est du ressort du directeur.

-Du respect des autres

Toute forme de violence est inadmissible; les jeux violents (jouer à se battre)  ou dangereux sont interdits dans l’enceinte et aux abords de l’école. Tout préjudice nécessitera réparation.

Sont donc considérés comme fautes graves :

  • Toute forme de violence physique.
  • Tout manque de respect à l’égard d’un membre du personnel (enseignant, de garderies, d’entretien et             de cuisine).
  • Toute insulte ou grossièreté.
  • Tout refus d’obéissance.
  • Toute détérioration de matériel.
  • Le vol, le racket.
  • Toute sortie sans autorisation.
  • Le harcèlement et cyber-harcèlement.

 

Mesures disciplinaires :

- L’avertissement verbal par l'enseignant.

- L'avertissement notifié au journal de classe et à faire signer, pour le lendemain, par les parents .

- Le rappel à l’ordre de la direction.

- L'avertissement notifié au journal de classe par la direction.

- Punition(s) écrite(s) (toute punition non remise après rappel est considérée comme refus d’obéissance ).

- Conseil de discipline (direction et six enseignants).

- Exclusion temporaire d’un cours ou du réfectoire,  après notification aux parents.

- Exclusion définitive  (l’exclusion définitive peut survenir dans le courant de l’année scolaire ) .

Ces mesures disciplinaires sont notifiées par écrit aux parents si l’enfant est sanctionné. Cinq conseils des enseignants se tiendront pendant l’année afin de suivre au cas par cas les différents élèves.

En inscrivant votre enfant dans notre école, vous en acceptez le R.O.I.. Il en va de la sécurité de votre enfant mais également de celle de tous les autres élèves de l’école.

 

Article 7 : Propreté des enfants à l'école maternelle .

Les enfants « non-propres » peuvent venir à l'école mais l'éducation à la propreté reste du ressort des parents. Les enfants « mouillés » sont changés régulièrement mais nous ne sommes pas à l'abri d'un accident. Pour aider à la propreté nous vous demandons de mettre aux enfants un lange culotte mais, pour les changer, des langes normaux et ce, pour une question d'organisation pratique.

 

Article 8 : Éducation physique et piscine.

Votre enfant doit avoir son équipement de gymnastique : des chaussures de sport, un short et une blouse .

L’enfant qui n’a pas son équipement n’est pas en ordre et il sera sanctionné.

Pour se rendre à la salle de gymnastique, l'enfant portera une chasuble jaune fournie par l'école.

Dans les cabines, on se change sans crier.

* chaussures et chaussettes doivent être rangés sous le banc.

* les vêtements seront accrochés aux porte-manteaux.

Dès que la douche est prise, on s'assied sur le banc en attendant le début de la leçon.

Il est dangereux de courir sur le carrelage humide.

Les enfants porteurs d'un certificat médical de longue durée, resteront à l'école sous la surveillance des enseignants. Dans le cas contraire, ils accompagneront le groupe à la piscine et ne peuvent, en aucun cas, rester à la maison.

 

Article 9 : Le parking et les abords de l'école.

Les parents sont priés de respecter le sens de circulation du parking.

  • Nous évitons de piétiner les plantations et, si un ballon ou tout autre objet  y est resté prisonnier, nous demandons l'autorisation pour aller le récupérer.
  • Personne ne peut quitter la cour ni la classe sans l'autorisation du surveillant.
  • Lorsque les enfants passent la barrière de protection, ils se trouvent sur le parking. On ne s’y rend pas sans l'autorisation de l'équipe éducative.

 

DANGER ! Nous demandons, pour les mêmes raisons, aux parents qui ont déjà repris leurs enfants de les garder auprès d’eux. Les élèves qui traîneront sur le parking sans être accompagnés seront sanctionnés !

 

Article 10 : Santé et accidents scolaires, pédiculose

Régulièrement, les poux font leur réapparition dans l’école. Une action concertée des Parents (qui préviennent l’enseignant ou la direction, qui gardent l’enfant atteint à la maison) et du Centre P.S.E. qui vérifie les chevelures permettra de venir à bout du fléau. Dès que le signal de pédiculose apparaît dans les journaux de classe, il importe que toutes les chevelures soient examinées.

Centre P.M.S. et P.S.E.(I.M.S.)

Le centre Psycho-Médico-Social et de Service de Promotion de la Santé à l’école participent également à la mission éducative de l’école.

En cas de problème, le centre P.M.S. collabore avec la famille pour aider l’enfant à s’épanouir harmonieusement sur le plan scolaire (orientation).

Personne de contact : Madame TOMINN (psychologue), 04/279.67.33.

Le centre P.S.E. s’occupera de la santé de l’élève. Un dossier médical suit l’élève durant sa scolarité obligatoire.

Membres de l’équipe de médecine scolaire (087/880924) :

Médecin : Madame Virginie Denis

Infirmières : Mesdames Cécile Gaspar et Anne-Françoise Job.

Assurance scolaire

Ethias couvre les accidents de personnes survenus sur le chemin de l’école et lors de toutes les activités scolaires.

Au besoin, l’assurance familiale des parents couvre les dégâts provoqués par les enfants.

Ethias couvre aussi les dommages aux lunettes (forfait pour la monture et remboursement total pour les verres) ainsi que les frais dentaires.

L’école décline toute responsabilité pour les vols d’argent, de bijoux ou effets personnels; le port de bijoux de toutes sortes est déconseillé voire dangereux.

Article 11 : Droit à l'image

Il est possible que votre enfant soit photographié ou filmé.

Si ces photos et vidéos sont créées uniquement pour une utilisation privée à l'école, vous n'en serez pas avertis.

Si, par contre, il s'agit d'une utilisation extérieure au domaine scolaire strict, une demande vous sera formulée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous informer qu’un arrêté du Gouvernement de la Communauté Française du 18 janvier 2008 impose à tous les établissements scolaires d’enseignement fondamental et d’enseignement secondaire, ordinaires et spécialisés, organisés ou subventionnés par la Communauté française d’insérer dans les règlements d’ordre intérieur destinés aux élèves et à leurs responsables légaux, pour le 1er septembre 2008, les dispositions suivantes :

« Faits graves commis par un élève.

Les faits graves suivants sont considérés comme pouvant justifier l’exclusion définitive prévue aux articles 81 et 89 du décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre :

Dans l’enceinte de l’établissement ou hors de celle-ci :

Tout coup et blessure porté sciemment par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel de l’établissement;

le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable, par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation ;

le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement ;

tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.

Dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre

d’activités scolaires organisées en dehors de l’enceinte de l’école : la détention ou l’usage d’une arme.

Chacun de ces actes sera signalé au centre psycho-médico-social de l’établissement dans les délais appropriés, comme prescrit par l’article 29 du décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, notamment par la mise en œuvre de discriminations positives.

L’élève sanctionné et ses responsables légaux sont informés des missions du centre psycho-médico-social, entre autres, dans le cadre d’une aide à la recherche d’un nouvel établissement.

Sans préjudice de l’article 31 du décret du 12 mai 2004 portant diverses mesures de lutte contre le décrochage scolaire, l’exclusion et la violence à l’école, après examen du dossier, le service compétent pour la réinscription de l’élève exclu peut, si les faits commis par l’élève le justifient, recommander la prise en charge de celui-ci, s’il est mineur, par un service d’accrochage scolaire. Si l’élève refuse cette prise en charge, il fera l’objet d’un signalement auprès du Conseiller de l’Aide à la Jeunesse.

Sans préjudice de l’article 30 du Code d’Instruction criminelle, le chef d’établissement signale les faits visés à l’alinéa 1er, en fonction de la gravité de ceux-ci, aux services de police et conseille la victime ou ses responsables légaux, s’il s’agit d’un élève mineur, sur les modalités de dépôt d’une plainte.»

Je vous remercie de votre collaboration.

La Directrice générale,

                                                     Lise-Anne HANSE

 


Contact

école communale de Henri-Chapelle

Chemin des Ecoliers, 1
4841 Henri-Chapelle


087/891.156